Reims

VITRINE DES COMMERÇANTS

Ville des Sacres, Reims se voit par elle-même couronnée de beaux diadèmes gastronomiques. Le site Tendance Reims sélectionne pour gourmets et fervents rabelaisiens les meilleures adresses de restauration, des plus fins limiers de la gastronomie française aux meilleures pizzerias, bistrots, brasseries traditionnelles, restaurants régionaux, car il en faut pour tous les goûts et budgets.
La fleur de la cuisine française débutera notre promenade culinaire. Et, faut-il le dire en l'espèce, Reims n'a jamais pâli face à Paris ou sa voisine bourgignone, puisque de nombreux grands chefs s'y sont formés, s'y exercent et y ont ouvert des "gastro" de référence, certains étant cotés dans les meilleurs guides, du Michelin au Gault et Millau. Selon vos possibilités et si tel est le cas, vous y dégusterez parmi les plus beaux chefs d'oeuvre de la haute cuisine française, d'un château réputé de la périphérie de Reims aux élégants restaurants très confidentiels du centre-ville, en passant par les signatures et tables gastronomiques de très belles demeures et maisons de maître.Au pays du champagne, les mets les plus nobles ont forcément la cote. Le prince des vins pétillants s'accorde d'ailleurs très bien avec le homard, le saint-pierre ou le saumon. Mais l'art de cette cuisine d'esthète, digne ambassadrice d'une culture française si malmenée de nos jours, c'est justement de ne pas se contenter de l'idée que l'on se fait d'un produit. Magicien des alliances les plus savoureuses, la renommée de ces grands chefs champenois est en effet de savoir lier la vision et l'imagination au service d'un savoir-faire ... à de bons et nobles produits ... volailles princières, joyaux halieutiques, tsar des viandes bovines, porcines ou caprines. Du Diamant noir d'un chef en son château, servi au Bocuse d'or au Tronçon de turbot à la plancha d'une signature à plusieurs chiffres, en passant par le superposé de homard et St jacques ou les synthèses uniques d'un chef franco-japonais.
Dans un registre plus général, la qualité des restaurants et brasseries rémois n'est plus à faire. Tout d'abord notons le caractère très policé, élégant et design des cadres proposés à la clientèle, la qualité du service avec, très fréquemment encore, des serveurs, chefs de rang et maîtres d'hôtel habillées selon l'esprit des brigades de jadis. Ici que de la bonne cuisine traditionnelle généraliste ou plus en lien avec les spécialités de la Marne, de la Haute Marne ou de l'Aube, avec des plats naturellement "faits maison" comme, entre autres, l'andouillette de Troyes quintuple A, les copieuses salades ardennaises, les huîtres chaudes au champagne ou le succulent pied de porc à la Sainte-Menehould. Mais chaque chef invente, revisite ses plats de bravoure et renouvelle sa carte ou ses menus en fonction de l'inspiration, des légumes et des fruits de saison. 
Ceci ne veut pas dire que vous ne trouverez que ce type de cuisine locale. Bon nombre de restaurants et de brasseries vous servirons une cuisine riche mais très nationale, de l'entrecôte 1er choix au sempiternel tartare de boeuf préparé ou autres tournedos Rossini et Chateaubriand. L'art de bien manger trouve ici son compagnon de poids dans de fines bouches et d'excellents mangeurs. La variété et la nouveauté sont donc indispensables pour mieux correspondre à la diversité des appétits. Les bons snacks ne sont pas à ignorer, les bistrots chics et bistronomes font salles combles tous les midis, les saladeries et autres restaurants à soupes ont leurs amateurs et amatrices, les restaurants à viandes repaissent nos carnassières humeurs des meilleures viandes et volailles, les cuisines du monde font voyager de nombreuses papilles. Chaque établissement de restauration a ses spécialités et bien sur sa clientèle, voire même ses activistes avec le développement récent des restaurants dits bio ou maintenant de type vegan. 
Associés à quelques bons vins et champagnes, les poissons, coquillages et autres crustacés ont leurs adresse de résidence, lieux au sein desquels vous dégusterez huîtres et moules, sandres et truites, gambas et crevettes grises, bulots, clovisses, langoustes ou homards. Les écaillers sont aussi de la partie pour déguster sur place ou à emporter par exemple une bourriche de fines claire au numéro exceptionnel ou celle de la trop rare Belon.
Natures, à la plancha, cendrés ou cuits au feu de bois, marinés et mijotés en ragoûts, grillés ou ensaucés, toutes les préparations de plats sont mises à l'épreuve, toutes les cuisines sont en surchauffe, marmitons, commis et grands chefs passant à l'offensive. 
C'est alors le moment de privilégier peut-être l'exotique, proche ou lointain, pour une sérénité papillaire de toute façon relative. Car, qu'il s'agisse des bars à tapas qui font ici un tabac ou de restaurants à spécialités, la réputation fait le nombre. Les généreuses recettes des restaurants basques ou savoyards, les délices des crêperies bretonnes, les onctueuses sauces de la bonne cuisine normande nous conduisent sans effort le temps d'un repas dans un joli tour de France. Les vastes restaurants vietnamiens, chinois, pakistanais ou indiens nous dévoilent, avec plus ou moins de brio, les spécialités de l'Asie du sud et d'Extrême Orient. Alors que les raffinements de la cuisine japonaise nous sont révélés, bien mieux qu'avec des sushis, à travers quelques perles culinaires telles les boulettes de pâte à crêpe fourrées au poulpe (Takoyakis), les Ramens (nouilles de riz que l'on plonge dans un bouillon composé de vrais morceaux de poisson ou de viande) ou les Karaage.
Moins lointaine la cuisine proche orientale comprend plusieurs restaurants à Reims et éduquera votre palais, sans vous obliger à porter le caftan ou la djellaba, en distinguant le sucré / salé de la épicée cuisine marocaine, les saveurs singulières de la tunisienne ou la richesse de variétés et d'ingrédients de la libanaise. Couscous, tajines divers, pastilla, méchoui, briouats vous conduiront de Fès à Marrakech, ou de Tunis à Sfax un voyage inoubliable vous fera découvrir quelques mechouia, brik, chakchouka, keftas, une diversité de couscous à la viande, aux poissons, aux calmars farcis ou aux tripes de mouton, ou encore de succulents ragoûts, aux olives, à l'agneau braisé ou le summum avec la mloukhiya. Bien évidemment on oubliera pas le pays des Cèdres et ses nombreux bijoux culinaires avec ses soupes, mezzé, Chich taouk, Sayadiyah ou encore Maklouba. La pâtisserie orientale elle aussi mérite le détour et n'a pas son égale.
Les amateurs de cuisine hispanique auront le choix entre quelques belles adresses de spécialités valenciennes ou castillanes, ou celles mexicaines unissant, seulement pour le meilleur, l'Espagnole à l'Aztèque. 
On ne finira pas ce tour de tables sans évoquer la cuisine italienne, là aussi avec des succès inégaux mais aussi de très belles pointure s'exerçant dans l'art de cuisiner de bons risottos, des pâtes fraîches faites maison, des gnocchis et autres raviolis fondants, escalope à la milanaise, vitello tonnato, sans négliger pour autant l'illustre pizza dont quelques pizzerias valent le détour. 
A vous maintenant de les découvrir sur www.reims.tendancefrance.com


Site réalisé par Création de site internet 6nergik